Troisième Lettre d’Information

Chères Moissagaises, Chers Moissagais,

A l’heure où débute une nouvelle année nous souhaitions vous adresser nos meilleurs voeux, avec une pensée particulière pour toutes celles et tous ceux dont l’isolement n’a fait qu’augmenter ces dernières semaines et pour toutes celles et tous ceux qui ont donné tant de temps et d’énergie pour le bien-être et la survie des autres.

Pour tous nous espérons que la situation sanitaire s’améliore et que vous passiez une année en bonne santé. Pour Moissac nous souhaitons que l’état économique et social de la commune s’améliore et que la sérénité revienne dans le débat public.

Pour bien commencer l’année nous faisons un point sur plusieurs dossiers traités par la municipalité et l’inter-communalité ainsi que sur l’agitation du maire sur les réseaux sociaux numériques.

Commerces

Nous nous réjouissons que l’inter-communalité ait adopté notre proposition de chèque cadeau pour consommer dans nos commerces de proximité. Pour 20 euros dépensés, 20 euros supplémentaires vous seront donnés par la communauté de commune. Pour la marche à suivre, suivez le lien

https://www.terresdesconfluences.fr/actualités/la-communaute-de-communes-offre-100-000-eu-en-cheques-cadeaux-11-12-2020

Notons aussi que la mairie a préféré distribuer sans aucune condition de ressources (mais il fallait être inscrit sur les listes électorales…) des colis alimentaires à tous les plus de 65 ans. La justice sociale appréciera ainsi que les commerçants qui vendent autre chose que de la nourriture….

Maison de santé

Comme à son habitude le maire préfère la communication au travail de fond avec les partenaires de la commune. Il a fait voter un vœu par le conseil municipal pour inscrire sur le budget communautaire la construction d’une maison de santé qu’il ne peut pas chiffrer, faute d’étude… L’objectif n’est donc pas de construire mais de communiquer pour cacher ce que l’on ne fait pas… Bien sûr que nous sommes favorables à une Maison de santé au sein d’une politique concertée sur l’ensemble du territoire, en lien avec l’hôpital et le centre de santé public sur lequel investit l’intercommunalité. Mais nous avons refusé de signer un chèque en blanc et de participer à une mascarade de communication (qui est déjà en train de se lézarder).

Culture

C’est fini pour la compagnie Arènes Théâtre, en résidence à Moissac depuis 2010. Condamnée pour sa liberté et son refus de se plier aux exigences idéologiques de la municipalité RN. Désormais, à Moissac, nous rentrons dans l’ère de la culture officielle, idéologiquement contrôlée. Attendons maintenant de voir le sort qui sera réservé à Moissac Culture Vibration quant à sa liberté de programmation….

Rappelons pour mémoire qu’Arènes Théâtre intervenait dans les écoles et les collèges, proposait des spectacles pour tous les établissements scolaires (de la maternelle au lycée), animait une troupe amateur et un atelier au lycée… Espérons que les autres acteurs publics (Communauté de communes, Département et Région) permettent à la compagnie de continuer son travail sur notre territoire.

Conseil Communautaire

Au Conseil communautaire rien ne change. Aucun dossier d’ampleur pour le territoire n’est évoqué car l’ensemble de la capacité de financement est dédié au projet de piscine.

Le 16 décembre la subvention demandée par MCV n’a pas été accordée sous la pression des élus de Castelsarrasin. La guéguerre autour de la culture continue. Tant que la compétence culture ne sera pas intercommunale les tensions entre Moissac et Castelsarrasin ne s’apaiseront pas et aucune politique culturelle de territoire ne pourra voir le jour. C’est dommage mais c’est sûrement reparti ainsi pour 5 ans et demi….

Communication du maire

Aujourd’hui nous savons à quoi sert le candidat RN à la mairie de Cahors embauché en juillet au service communication de Moissac : il fait des posts Facebook, des vidéos et des photos à la gloire du maire et met en place pour lui une politique de lynchage sur les réseaux socio-numériques. Après avoir jeté à la vindicte publique une Moissagaise dont chacun pouvait reconnaitre la maison, il a essayé de faire de même avec l’association Escale Confluences et sa présidente, qu’il a accusé publiquement sur Facebook d’être responsable d’un dépôt d’ordure fait par l’un des hébergés.

Désormais la politique de Moissac se fait donc uniquement sur Facebook et Twitter et son objectif est de dresser les Moissagais les uns contre les autres.

Oui la propreté de la ville est un combat légitime mais le lynchage sur les réseaux socio-numériques entrainera notre ville dans un conflit permanent dont la responsabilité incombera au maire lui-même….

Pour rappel, Escale Confluences emploie une trentaine de salariés et assure un service d’accueil, d’hébergement, d’accompagnement individuel et d’insertion sociale pour les populations vulnérables. La mission première de l’association est la mise à l’abri des plus démunis (choisis et dirigés vers les logements par l’État).

 Par ailleurs, l’association se fournit auprès de commerces locaux pour les repas et de matériaux divers pour le chantier d’insertion entre autres…

Ainsi, si les associations comme Escale Confluences (ex Moissac Solidarité) venaient à disparaître, outre le manque à gagner pour certains commerçants, les tensions intercommunautaires se développeraient sur la ville, tout comme les logements de fortune… Il faudra alors résoudre le problème du camping sauvage des précaires à Moissac. L’occasion de faire le buzz sur Facebook pour Romain Lopez?

Enfin pour information et en guise de conclusion deux liens:

-Celui vers un texte “Moissac mérite mieux”, à l’initiative des partis de gauche du département, première étape dans la construction d’une réponse collective à la situation moissagaise :

Https://www.facebook.com/territoires.et.moissac.solidaires

-Celui vers le compte-rendu du dernier conseil municipal:

Bien sincèrement,

Vos élus d’opposition.

PS: vous pouvez diffuser cette lettre à vos amis