La seule action visible du maire, celle pour laquelle il dépense le plus d’énergie, réside dans son investissement dans l’idéologie d’ultra-droite. Pas une cérémonie sans qu’il ne glorifie la guerre et n’insiste sur le rôle de l’extrême droite dans l’histoire du pays, pas un conseil municipal sans un rappel de son idéologie identitaire et sans la volonté de museler toute voix discordante. Pas une décision concernant les associations qui ne soit dictée par la volonté de faire taire ou de faire partir de la commune toutes celles et tous ceux qui ne pensent pas comme lui… Aucune commune du département n’entrave à ce point la vie démocratique. La récente visite de deux ministres à Moissac et le triste spectacle qui s’en est suivi illustre parfaitement cette situation et a provoqué chez beaucoup d’entre nous un sentiment de honte.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser votre passage sur ce site et permettre certaines fonctions indispensables. Vous pouvez refuser les cookies de personnalisation et de statistiques. Si vous continuez sans refuser, nous considèrerons que vous avez accepté ces cookies. View more
Accepter
Refuser