500 000 euros dépensés (en plus de la subvention de la fondation du patrimoine) pour réparer le toit du Tribunal sans qu’aucun projet n’y soit associé et alors même que la structure du bâtiment est en péril. Une église Saint-Jacques, partiellement restaurée, reste en grand danger car les travaux de renforcement n’ont pas été fait. Un travail sur le portail et le Cloître qui ne commence pas et qui inquiète même l’État, principal financeur, qui s’en est ému lors de la visite de la ministre de la Culture.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser votre passage sur ce site et permettre certaines fonctions indispensables. Vous pouvez refuser les cookies de personnalisation et de statistiques. Si vous continuez sans refuser, nous considèrerons que vous avez accepté ces cookies. View more
Accepter
Refuser