Le maire Rassemblement National de Moissac, adepte du coup d’éclat permanent, passe plus de temps à communiquer sur Facebook qu’à élaborer des projets pour l’avenir de la commune.

Dernier coup médiatique en date, une vidéo expliquant qu’il a décidé de couper les aides municipales à une famille dont l’un des enfants a dégradé du matériel public.

Soyons clair : les aides municipales aux familles sont dérisoires et facultatives. On parle de quelques dizaines d’euros, données après avis d’une commission présidée par le maire, pour répondre à des situations de détresse momentanées et particulières.

Soyons encore plus clair : dans des cas similaires à celui décrit par l’édile Rassemblement National, les municipalités précédentes ont toujours pris en compte la globalité des situations et n’ont jamais accordé d’aide si les familles ne se présentaient pas à une convocation. Mieux, s’il y avait eu dégradation constatée, les maires avaient même porté plainte….

Alors de quoi parle t’on ? D’une communication agressive, au service des intérêts d’un individu et de son parti, à des fins purement électoralistes, avec pour objectif de mettre de l’huile sur le feu et d’aviver les tensions sociales et culturelles sur lesquelles il a construit son succès….

Franck Bousquet, Conseiller Municipal d’opposition