La lettre des élus de l’opposition municipale, juillet 2020

Comme vous le savez nous sommes 6 élus d’opposition au sein du Conseil municipal ;

Nous tenons à être une opposition vigilante et réfléchie. 

Nous siègerons dans les commissions municipales suivantes :

Franck Bousquet : finances, culture, patrimoine

Robert Duparc : Finances, urbanisme, logement, voirie, environnement, agriculture, ruralité, appel d’offres

Jean-Claude Lorenzo : développement économique, tourisme, festivités, culture, patrimoine, environnement, agriculture, ruralité

Ignace Vela : développement économique, tourisme, festivités, vie asso, sport, démocratie locale, urbanisme, logement, voirie, appel d’offres

Marie Cavalié : vie asso, sport, démocratie locale, affaires sociales, politique de la ville, affaires scolaires, petite enfance, jeunesse

Estelle Hemmami : affaires sociales, politique de la ville, affaires scolaires, petite enfance, jeunesse, CCAS, 

Nous travaillerons sur les projets constructifs pour la ville et dénoncerons sans relâche les décisions imprégnées de l’idéologie du RN.

Nous vous tiendrons bien sûr informés des prochaines décisions du maire et de son cabinet politique.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire ou pour une demande éventuelle de rendez-vous.

Premières décisions du RN

Lors du conseil municipal du 23 juillet, le maire de Moissac a procédé :

– à la création d’un poste de collaborateur de cabinet (il sera occupé par un conseiller régional RN, ancien employeur de Romain Lopez en tant que membre du groupe RN dans cette assemblée et tête de liste RN à Toulouse.)

– au recrutement d’un chargé de communication (tête de liste RN à Cahors )

– à la mise en place de commissions municipales sans aucune représentation de la société civile et à la réduction maximale du nombre de leurs membres 

– à l’augmentation de la rémunération du maire (limite maximale autorisée par la loi) ; Rémunération à la quelle s’ajoute l’indemnité de vice-président de la communauté de communes et celles des syndicats des eaux et de l’électricité.

Que doit-on en retenir ?

Mise en place d’un cabinet RN, effacement des citoyens, une communication municipale au service d’une propagande politique…Etait-ce les priorités dont avait besoin la ville?

Communauté de communes Terres des Confluences

Lors du premier conseil communautaire, Romain Lopez a été élu vice-président par 37 voix sur 62. Ce résultat, comme la manière dont il a été acquis, témoigne d’un abandon total des valeurs républicaines par la majorité aux commandes de cette institution. Non seulement Terres de Confluences se contente d’être une chambre d’enregistrement des résultats des élections municipales sans construire de majorité de projet et de valeurs mais en outre les plus élémentaires des valeurs démocratiques ont été bafouées, aucun débat ni même présentation des divers candidats n’ayant été prévue.

Les élus de notre territoire ont donc, dans leur majorité, décidé de légitimer le RN et d’adouber son représentant. 

En laissant entrer le loup dans la bergerie, les communes de notre territoire prennent le risque de faire de l’extrême droite le parti dominant de l’avenir. 

Plusieurs décisions nous satisfont cependant : le soutien au développement économique local (aide financière aux entreprises suite à la crise du COVID), désignation de Bernard Garguy et Xavier Prevedello au conseil de surveillance de l’hôpital.

Nous vous donnons rendez-vous à la rentrée pour de nouvelles informations et un calendrier afin d’organiser l’avenir et de construire la riposte.

Bon courage et bel été à tous !

Estelle Hemmami, Franck Bousquet, Marie Cavalié, Robert Duparc, Jean-Claude Lorenzo, Ignace Vela.